L’ORIAS : Un registre de vérification des intermédiaires financiers

Les activités d’intermédiation financière relatives au courtage en assurance, en opérations de banque et services de paiement ou en financement participatif, sont conditionnées à l’enregistrement à l’ORIAS. Cet organisme fondé en 2007 a donc pour mission le recensement de tous les intermédiaires financiers.

Le registre des intermédiaires financiers est ouvert au public

Ouvert au public, son registre peut être consulté par les consommateurs de produits financiers et d’assurance. Cela signifie qu’une personne souhaitant souscrire un contrat d’assurance, quel qu’il soit (assurance emprunteur, automobile, vie, habitation, etc.), une opération de banque (crédit à la consommation, emprunt professionnel, prêt immobilier, etc.) ou une prestation de conseil en investissement, peut vérifier que son courtier, conseiller ou mandataire, figure bel et bien sur le registre.

Cette vérification servant notamment à éviter les fraudes, le consommateur, ayant un accès aux informations relevées par l’ORIAS, peut ainsi s’assurer que l’intermédiaire auquel il fait appel remplit les conditions et les critères indispensables à l’exercice de cette activité rémunérée. Le consommateur dispose donc de l’outil nécessaire pour s’entourer d’un professionnel à-même de mener à bien son projet, qu’il soit inhérent à l’assurance, au crédit ou au service de paiement.

L’ORIAS accompagne les intermédiaires dans leur démarche d’enregistrement

L’ORIAS endosse également le costume d’accompagnateur des intermédiaires, ou plus précisément des personnes ayant l’ambition d’exercer une fonction d’IOBSP, de CIF ou d’assureur. En effet, en se rendant sur son site, on y trouve tous les renseignements permettant de préparer son dossier d’inscription au registre des intermédiaires en assurance, des IOBSP et autres mandataires.

Des guides dédiés à l’utilisateur sont au programme dans l’espace professionnel du site. Ils servent à faciliter les démarches de ceux et de celles qui s’inscrivent pour la première fois sur le registre. Pareillement, ils fournissent les informations nécessaires pour un renouvellement de l’immatriculation. Car il faut en effet préciser que les intermédiaires doivent renouveler leur numéro d’immatriculation au bout d’un an, et cela, jusqu’à ce qu’ils décident de changer de voie.

Pour information, les conditions d’accès à l’immatriculation à l’ORIAS sont précisées sur son site officiel ainsi que dans un de nos précédents articles.